Travail récent

Travail récent
4.9 (97.6%) 25 votes


Nous plantons des projets de conteneurs tous les jours, les uns après les autres, depuis le 15 mai. Avec des temps morts pour le froid et les pluies torrentielles. Je ne me souviens jamais d'une saison comme celle-ci. Les températures nocturnes très froides, le ciel nuageux et les pluies incessantes ont été à l'ordre du jour. Un client a fait remarquer que nous avions eu de la pluie depuis 65 jours sur 65 jours. C’est une statistique étonnante. Cela a entraîné des interruptions constantes de notre horaire de travail. Les nuits froides signifient que nous hésitons à mettre en plein air tropical sensible à la température. Le ciel gris signifie que les plantes ont mis du temps à arriver dans la serre.

J'ai expliqué la situation à un client lors d'une discussion sur ce qui constitue une bonne maison pour une plante. Une maison est un lieu chaleureux, convivial et invitant. Chez nous, les plantes tropicales éloignées de leur pays d’origine signifient que nous attendons des conditions météorologiques et une température du sol qui se rapprochent des conditions dans lesquelles elles se développent. Beaucoup de mes clients pour lesquels je plante des bégonias, des coleus et des impatiens de Nouvelle-Guinée ont dû attendre. Qui ne déteste pas attendre? Ma suggestion est que leurs plantes prospèrent et se développent dans une serre. Plantés dans leurs pots par temps froid, ils languissaient. La température ce matin du 11 juin à 5h, 48 degrés.

Le froid n'a pas été le seul problème. La pluie est essentielle à la vie végétale. Je doute d’avoir besoin d’en discuter avec aucun de vous. Le temps pluvieux opérant sa magie brumeuse sur un paysage est magnifique. Un jour de pluie encourage l'introspection. Ou à tout le moins une sieste. J'aime la pluie sous toutes ses formes vives et bénignes. Mais nous avons eu de la pluie jour après jour sans grand répit. C'est une pluie d'un genre différent. Trop de pluie provoque la pourriture à la fois en surface et en surface. Trop de pluie gâte les fleurs. Trop de pluie amortit l'esprit. Nous avons eu tout ce qui précède. Les signes les plus dramatiques de détresse sont venus des mandevilleas. Ces plantes vignes aiment le temps chaud et sec. Ils sont beaux dans la serre et pauvres à l’extérieur médiocre. Il est difficile pour les plantes de s’installer et de se développer lorsque leur milieu est aqueux. Et plus aqueux.

Tous nos jours de pluie ont été suivis par des nuages. Naturellement. La croissance des plantes annuelles est directement liée aux conditions ensoleillées. Cela signifie que nous avons planté des plantes plus petites que d'habitude, entre les pluies et le froid. Suis-je inquiet? Pas tellement. Un temps plus chaud et plus sec viendra tôt ou tard. Toutes les plantations en conteneurs auront besoin de temps pour se développer avant que la conception et l'intention ne soient claires. J'ai le temps pour cela, dans mes moments les plus rationnels. Le jour où un conteneur est planté est son premier jour – pas son meilleur jour. Les meilleurs jours sont des mois à venir.

Reporter une plantation peut être la meilleure stratégie lorsque les conditions sont hostiles. Les conditions de cette année sont évidemment hostiles. Mais en général, je fais la plupart de ces semis à la fin mai et en juin. Mai est un mois de printemps dans ma zone. Ce qui semble bien, ce sont les bulbes à fleurs printanières, les fleurs des champs, ainsi que les arbustes et les arbres qui poussent et fleurissent par temps froid. Les cornouilleries de Vénus sont glorieuses en ce moment. Les géraniums, pas tellement.

Une façon de gérer le temps perdu est de planter des plantes plus grandes. 6 "pots au lieu de 4". Paniers suspendus au lieu de pots de 6 ″ ou 8 ″. La croissance des annuelles à floraison estivale à partir de graines ou de boutures est un processus long. C'est pourquoi les producteurs ont des serres et poussent sous verre. Parmi les maisons les plus en pointe de ce type, beaucoup ont des systèmes d'éclairage et d'arrosage très sophistiqués. Si le temps chaud, l’eau et le soleil n’était pas nécessaire pour pousser sur des plantes tropicales, les producteurs poussaient à l’extérieur. Cela dit, toutes les serres dans lesquelles je magasine sont à court de matières végétales que j’utilise habituellement jusqu’en juin.

Nous avons encore 2 semaines de plantation à faire. Tout comme la météo, nous commençons à nous réchauffer.

Je ne voudrais pas me passer des plantations de conteneurs, quelle que soit la météo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *