Notre premier pinceau remonte à 2006, lorsque Design Milk n'était qu'un bébé et que notre fondateur est tombé sur leurs oreillers surdimensionnés à l'aspect de galets appelés Livingstones. Depuis, nous continuons à apprécier la création de la marque française et de sa fondatrice, Stéphanie Marin. Pour ce mois-ci, nous nous rendons virtuellement à Nice, en France, pour voir le siège de Smarin de Marin et pour voir comment et où cela se passe.

Quel est votre style de travail typique?

Le studio ouvre assez tôt, mais chacun a un horaire précis. Le mien est de 10h à 18h, avec une pause à midi. Je voyage souvent, pour des installations.
Je prends un café à mon arrivée, c'est la première chose que je fais de la journée. Cela m'aide à entrer dans le monde du travail.

Nous travaillons la plupart du temps pour les espaces publics et essayons de créer de nouvelles situations dans divers endroits. Bien que nous réalisions la production de nos concepts et de notre design dans notre atelier du Sud de la France, nous avons également un répertoire que nous produisons comme une petite usine artisanale. Pendant ce temps, nous avons un processus de recherche et fabriquons des objets suivant nos thèmes préférés, tels que thérapeutique et mécanique.

À quoi ressemble votre studio / environnement de travail?

Je dessine toujours, j'ai besoin de modeler des maquettes avec mes doigts. Nous aimons faire nos prototypes par nous-mêmes. Nous sommes experts dans le textile, mais aussi très à l'aise dans les solutions métal et bois.

Nous pouvons être désordonnés, nous aimons la musique et nous faisons beaucoup de mouvements – nous ne restons pas assis toute la journée.

Notre studio est un formidable atelier expérimental. Nous avons des équipements réversibles utilisant notre système de construction ENCORE! partout pour que notre espace s'adapte à tous nos besoins qui changent souvent.

Comment votre espace est-il organisé / organisé?

Notre espace est de 1000 m2, avec la moitié de l'espace consacré à la production en série, que nous fabriquons nous-mêmes. Nous utilisons des outils assez bas pour fabriquer nos objets textiles simples. 100 m2 pour notre équipe administrative de 5 personnes et 400 m2 pour le processus de conception. Il y a un simple studio photo ou vidéo et un petit bureau en mezzanine pour 3 designers et moi-même avec de bons appareils (nas / VR / 3D / vidéo). Enfin, il y a un espace pour expérimenter et fabriquer des prototypes avec des outils de base et une machine CNC. Nous avons beaucoup de chance car nous sommes entourés de belles plantes et très proches de la mer.

Depuis combien de temps êtes-vous dans cet espace? Où travailliez-vous avant cela?

Tout d'abord, nous avons obtenu 500 m2 d'espace de production en 2000. Avant cela, je travaillais dans un village avec mon équipe textile experte où nous produisions des textiles avec nos propres colorants naturels.

Les 500 m2 pour le studio de conception et le bureau administratif sont arrivés en 2014. C'était une ancienne usine de pâtes et nous l'avons mise en ruine et avons dû la rénover avec des peintures à la craie, de la plomberie en cuivre, des matériaux en bois réutilisés et d'autres choses. Nous n’en avons pas acheté de nouveau, nous l’avons simplement réparé et fait fonctionner.

Si vous pouviez changer quelque chose dans votre espace de travail, quel serait-il?

J'ouvrirais une porte entre l'espace administratif et le bureau des designers. Je ferais de très petits bureaux pour tout le monde que nous pourrions avoir ouverts ou fermés.

Y a-t-il un animal de compagnie au bureau?

Nous avions 4 poulets, très sympathiques et intéressés par le design. Depuis l'année dernière, nous avons rencontré deux beaux frères chats qui sont de très bons collègues de travail.

Avez-vous besoin de musique en arrière-plan? si oui, qui sont les favoris?

Nous aimons la musique et choisissons la programmation ensemble. Parfois, c'est le silence. Nous aimons beaucoup de styles de musique différents: classique, soul… et spécialement aujourd'hui un nouveau groupe, FELI XITA.

Comment enregistrez-vous les idées?

Nous utilisons des dessins, des plans, des notes, des références et des modèles d'argile.

Avez-vous un tableau d'inspiration? Qu'est-ce qui se passe maintenant?

Pas de la manière classique d'un tableau d'humeur… Au lieu de cela, nous avons des livres d'idées, de philosophie, d'économie, de micro-sociologie… Nos tableaux sont liés à des listes de fonctions, de scénarios et d'hypothèses de différents usages que nous voulons trouver.

Quel genre d'art / design / objets auriez-vous pu disperser dans l'espace?

Nous sommes nos premiers critiques, donc tous nos écrans sont testés dans notre espace – nous vivons réellement avec nos prototypes et les expérimentons sur le long terme.
C'est très intéressant et cela nous permet de réfléchir à la façon dont nous nous comportons avec notre corps. Nous sommes tous encore assis sur nos sChairs depuis la sortie des premiers prototypes.

De plus, nous entretenons de solides relations avec des artistes tels que Celeste Boursier Mougenot, Yto Barrada, Jean Dupuy et Philippe Matula. Nous aimons beaucoup afficher leurs cadeaux dans notre espace.

Y a-t-il des outils ou des machines dans votre espace?

Les téléphones deviennent maintenant des outils très importants, que cela nous plaise ou non. Et bien sûr, notre machine à café est importante

Quels outils aimez-vous le plus utiliser dans le processus de conception?

Mes deux outils préférés sont: la pâte à modeler et une caméra, pour deux étapes très différentes du processus créatif.

Jouez ENCORE!

Y a-t-il un projet / morceau préféré sur lequel vous avez travaillé?

J'adore jouer ENCORE! en raison de son efficacité, des possibilités infinies, de son aspect réversible et des matériaux hautement naturels que nous avons utilisés. J'adore la sChaise, en particulier pour le fait que nous avons réussi à réduire les points de pression sur les ischios (ischio-jambiers) et à donner à l'utilisateur un confort naturel et constant. Dans un futur proche, je souhaite travailler sur différentes esthétiques de la sChaise.

sChaise

Avez-vous l'impression d'avoir réussi?

Absolument pas, comme j'invente mes processus et ma pratique, j'ai toujours beaucoup à penser. Je m'inquiète pour notre monde. Cela m'amène à réfléchir et à repenser les propositions que nous pouvons faire dans les modèles économiques durables, en tenant compte des impacts écologiques mais aussi des relations sociales renouvelées comme l'avenir du travail. Il y a tellement à faire.

Qu'est-ce qui vous a donné l'impression de réussir?

Je me suis sentie très heureuse quand j'ai pu avoir un appartement hors de l'atelier. Le succès dans le jeu de conception est très relatif. Le marketing et l'importance du travail ne sont pas toujours proportionnels. L'équilibre financier est nécessaire et c'est un premier signe de réussite durable.
Mes recherches me font du bien quand, par exemple, je suis très bien assis sur la sChaise.

Système de signalisation

À quel moment / dans quelles circonstances avez-vous ressenti du succès?

Le succès du Sifflu m'a fait plaisir car je l'ai conçu à la demande d'un éditeur pour une sorte de coffret design. Il a refusé le projet car c'était trop fou! J'ai pu le faire de toute façon et l'ai fait exister dans le domaine du design. J'ai reçu des encouragements du monde médical et c'était génial. Même chose pour Sign System, l'un de nos nouveaux projets, pensé comme une nouvelle typologie. Le développement de ce projet nous a permis de rencontrer des partenaires très intéressants dans le domaine de la recherche.

Ou que faudra-t-il pour y arriver?

J'aimerais continuer à rencontrer de très bons partenaires de projets, dans le domaine de l'architecture et de la recherche environnementale.

Nénuphares

Parlez-nous d'un projet en cours sur lequel vous travaillez.

Je travaille constamment sur un certain nombre de projets, y compris des projets à grande échelle tels que des demandes de projets, de futures collaborations avec des artistes ou des institutions culturelles. Ma conception du design inclut la prise en compte de ces 3 échelles.

Aujourd'hui, nous sommes ravis de travailler sur deux projets ambitieux entre autres:
– un nouvel aménagement / évacuation de l'espace public faisant un lieu d'interrelation entre scientifiques et étudiants.
– un objet de réflexologie qui propose une nouvelle habitude saine et amusante.

Avez-vous quelque chose dans votre maison que vous avez conçu / créé?

Comme je n'achète jamais rien de nouveau, je suis entouré de nos prototypes. Je peux expérimenter tous mes principes, les critiquer et en imaginer d'autres.