L'année dernière, nous avons parcouru la vieille ville de Jérusalem avec Daniel Nahmias pour découvrir les collaborations qu'il a nouées dans le cadre du projet, qui associait des artisans plus âgés à des designers plus jeunes afin de concevoir de nouvelles inventions hybrides. Pour le thème de la Semaine du design de Jérusalem de cette année, «est”Nahmias – un natif de Jérusalem – et Tariq Nassar – un architecte de Palestine – se sont associés pour diriger le design et l'industrie dans les régions orientales de Jérusalem.

Le conservateur en chef de la Semaine du design de Jérusalem, Tal Erez (à droite) et Anat Safran, directeur artistique (à gauche)

Tal Erez, conservateur en chef de la Semaine du design de Jérusalem:

D'autres pays ont une histoire industrielle, nous avons une histoire de conflit.

Jérusalem n’a peut-être pas une présence établie sur la scène du design pour rivaliser avec Milan Design Week ou Maison & Objet, mais, comme le dit en plaisanterie Tal Erez, conservateur en chef de la Jerusalem Design Week, «nous (à Jérusalem) avons 10 ans d’avance en conflit».

La région orientale de Jérusalem est particulièrement touchée: de nombreux Palestiniens vivent dans la région située à l'est de la Ligne verte, appelée Jérusalem-Est, ainsi qu'en Cisjordanie. Bien que cette région soit considérée comme un territoire israélien, la citoyenneté – ainsi que la représentation des électeurs, le financement et le soutien du gouvernement – peuvent poser problème: de nombreuses personnes vivant ici n’ont pas de passeport israélien et ne peuvent pas quitter le pays; ils sont également incapables de voter en dehors des élections municipales afin d'influer sur le changement qu'ils souhaitent.

Hansen House, dont l'orientation est orientée vers l'est avec un escalier rose conçu par les architectes du siège.

Nahmias et Nassar ont passé des mois à Jérusalem-Est et en Cisjordanie – dans des quartiers tels que Ramallah, Hébron, Beit Sahour, Bethany (Azria) – à la recherche d'artisans traditionnels palestiniens et de designers contemporains. Nahmias et Nassar ont ensuite associé chacun de ces artisans à des designers souvent jeunes, qui s'instruisaient mutuellement et apprenaient les uns des autres: ils concevaient des modèles d'artisanat palestiniens traditionnels, tandis que les artisans apprenaient des formes modernes pour concevoir leurs produits.

Photo: Keshia Badalge

Bien que de nombreux projets de la Semaine du design de Jérusalem aient abordé les visions, les idéaux et les manifestations deest, ”Nahmias et Nassar semblèrent aller un peu plus loin. Ils ont directement confronté les réalités de Jérusalem-Est et ont amené les concepteurs palestiniens qui sont si souvent marginalisés – et qui n’ont pas le même accès à l’industrie, à la communauté et au marché que nombre de designers juifs – sur la plus grande scène de conception d’Israël.

Abdu Julani, étudiant en design, a collaboré avec Tamimi Ceramics, dont les plaques en céramique sont inspirées de la culture islamique orientale. Abdu Julani a profité de l'occasion pour se familiariser avec un art ancien et une conception manuelle, tandis que l'artiste céramiste de Tamimi Ceramics s'est familiarisé avec le processus de conception numérique. Le produit est un collage d'images arabes, islamiques et occidentales sur des assiettes à dîner, inspirées des débats de famille sur le féminisme, la race et la religion que Julani aurait dans sa maison.

L’artiste Muhammad Mahlwas et l’artiste du bambou Ziad Al Dabba ont imaginé des fauteuils à bascule inspirés d’histoires au coucher, que la mère de Mahlwas lui racontait.

Bien que l'exposition ne soit pas high-tech ni interactive, à l'instar des nombreuses installations scéniques qui jalonnent la Hansen House (un ancien hôpital pour la lèpre et le lieu de l'événement de design), elle raconte une histoire encore plus significative: une touche moderne de l'artisanat palestinien, et les relations qui se sont développées au fil des générations d’artisans et de concepteurs palestiniens afin de rendre cela possible.

Matchmaker est une exposition profonde et réfléchie financée par la ville de Jérusalem qui met en avant des artistes palestiniens. Le résultat de cet effort réside non seulement dans ses produits de conception concrets exposés au cours d'une semaine, mais également dans le développement de véritables collaborations pouvant se poursuivre à l'avenir.

Curateurs: DanieL Nahmias, Tariq Nassar
Concepteurs: Tharaa Kirir, Alaa Edris, Abeer Najar, Amjad Barq, Abdo Julani, Shady Francis Majlaton, Muhammad Mahlwas, Maisoon Swailem. Artisans: Atelier de l’Association des aveugles arabes, Ramzi Al Natche, Yacob Al Natche, Muhammed abdalghani abed aljawad, Céramiques Tamimi, Aref Sayed, Ziad Al Dabba, Artezana pour la broderie et l’artisanat.